Consultations de Lughnasadh/Lammas

Consultations de Lughnasadh/Lammas

Du 18 juillet au 15 août 2017

 

De nos jours, le sabbat de Lughnasadh, aussi appelé Lammas, se tient le 1er août. Il est la fête de la première récolte, mais aussi le premier festival à avoir lieu au cours de la période de déclin du soleil.

Si à notre époque Lughnasadh et Lammas ont tendance à être assimilées, il n'en a pas toujours été de même. En effet, Lughnasadh est le nom d'un festival irlandais qui signifie littéralement « assemblée de Lugh » (en gaélique irlandais, nasad signifie assemblée), et il est intéressant de noter que ce terme (Lúnasa, en gaélique irlandais moderne) désigne également le mois d'août. Les mentions de cette fête dans les récits mythologiques remontent au moins au VIIIème siècle, au cours duquel circulaient par voie orale les épisodes mythologiques consignés plus tard par écrit dans le Lebor Gabála Érenn, dont les manuscrits les plus anciens datent du XIIème siècle. On y apprend qu'au cours de cette période festive se tenaient des jeux et des compétitions en l'honneur de Lugh, lui-même doté de certains talents qui lui permettaient de s'illustrer brillamment lors des différentes épreuves.

Ces traditions appartenant au départ au plan sacré – celui des dieux – se sont prolongées sur le plan profane – humain. Ainsi, cette période a continué d'être celle au cours de laquelle on organisait des jeux et des compétitions dédiées à Lugh, mais elle est aussi devenue celle des foires et des marchés, et des célébrations liées aux premiers fruits offerts par la Nature puisqu'elle coïncide avec la première récolte. En raison de son aspect solaire, on compte en outre un grand nombre d'unions et d'engagements amoureux officiels.

La figure de Lugh est largement mise en avant lors des festivités, ce dieu étant par essence solaire (mais non une divinité du soleil !) et une divinité des récoltes. Ainsi, c'est à lui que l'on s'en remet pour la protection du bétail, des récoltes et de l'exploitation agricole en général, mais aussi de la maison et du foyer. Il est invoqué dans la magie et les rituels de protection, et on lui demande enfin d'apporter prospérité et bonne santé.

Lammas est quant à elle une fête héritée de la culture anglo-saxonne. Lorsque les Îles Britanniques – et en particulier les contrées celtes – ont subi l'invasion de tribus germaniques au Vème siècle, ceux que l'on a appelés les Anglo-Saxons ont apporté avec eux leur culture. Or, il se trouve que certaines de leurs fêtes, qui suivaient également les cycles de la Nature, correspondaient elles aussi aux célébrations des récoltes. Début août se déroulait ainsi la fête de la première récolte, qui célébrait les premiers fruits offerts par la terre. Celle-ci s'appelait alors hlaef-mass, c'est-à-dire la fête du pain (du vieil-anglais : hlaef = loaf (anglais contemporain) = tranche/miche de pain, et mass = mass = célébration), ce qui a donné plus tard le nom qu'on lui connaît aujourd'hui, Lammas.

À mesure que les Anglo-Saxons se sont implantés parmi les populations celtes, les deux cultures se sont donc peu à peu entremêlées, jusqu'à ce que l'influence chrétienne vienne s'ajouter, réaffirmant par là l'existence des festivals liés aux récoltes à ce moment de l'année. Ainsi, certains saints furent associés à cette période et aux tâches liées à l'agriculture. Par exemple, Saint Sidwell représentait l'agriculture et était fêté début août aux alentours du 31 juillet ou des 2 ou 3 août. Saint Oswald (roi de Northumbrie au VIIème siècle) était le saint patron des bergers et des moutons et on le célébrait le 5 août.

Là encore, certaines traditions ressemblaient fortement à celles déjà observées par les Anglo-Saxons. Par exemple, les premiers grains de la récolte étaient utilisés pour fabriquer une miche de pain que l'on portait ensuite à l'église pour la faire bénir et consacrer. On la marquait ensuite d'une croix puis on la brisait en quatre morceaux que l'on émiettait aux quatre coins de la ferme afin d'attirer la bénédiction et la protection magique.

 

Comme on peut le voir à la lumière de ces éléments, les racines du sabbat que l'on célèbre aujourd'hui en l'appelant indifféremment Lughnasadh ou Lammas sont très anciennes, ce qui contraste nettement avec la réputation de « sabbat oublié » qu'on lui connaît habituellement, y compris chez ceux qui observent les cycles de la Roue de l'Année. Cette fête est toujours celle de la première récolte où l'on accueille les premiers cadeaux de la terre et où l'on exprime sa gratitude envers la Nature pour ce qu'elle nous offre. L'une des coutumes associées à ce sabbat consiste notamment à fabriquer une poupée de grain (corn dolly, en anglais) à partir des derniers épis coupés. En plus de porter chance, cette poupée protège alors les récoltes suivantes dont elle garantit l'abondance, et le bétail dont on s'assure ainsi la bonne santé, mais aussi plus largement le foyer et la famille de celui qui la façonne, à qui elle apporte harmonie, abondance et prospérité.

Les rituels pratiqués sont donc dirigés vers tout ce qui touche à la protection, la purification, la prospérité, l'abondance, et à l'harmonie au sein du foyer. Le temps est à la compétition et au dépassement de soi, mais aussi aux moments de partage qui sont largement favorisés en cette période. L'omniprésence de Lugh dans les célébrations aide également à la recherche du succès, au développement des compétences et des savoir-faire, en particulier en ce qui concerne l'artisanat et les métiers qui requièrent une certaine polyvalence.

 

Que proposent les consultations spéciales Lughnasadh/Lammas ?
Les consultations de Lughnasadh/Lammas proposent d'explorer les grands aspects de cette fête et de voir de quelle manière ceux-ci peuvent intervenir dans la vie du consultant. Ainsi, on se concentre principalement sur :

  • la recherche de protection, d'abondance, d'harmonie au sein du foyer ;
  • le dépassement de soi et l'acquisition de nouvelles compétences ;
  • le développement et le perfectionnement des savoir-faire ;
  • la recherche du succès et la mise en place des stratégies qui favoriseront la réussite des entreprises et permettront de mener les projets à bien ;
  • l'introspection et l'amélioration de soi.


Quels sont les tirages possibles ?
La partie d'échecs de Lugh et Nuada. À travers la métaphore de la partie d'échecs à laquelle se livrent Lugh et Nuada peu avant la Seconde Bataille de Mag Tuired, ce tirage vous aide à construire un projet qui vous est cher et à résoudre les grandes énigmes qui se posent à vous dans sa mise en place. Il facilitera la mise au point de la stratégie à adopter et mettra en relief vos possibilités d'action et les compétences auxquelles il sera judicieux de faire appel. Ce tirage est également pertinent dans le cadre d'une exploration de soi.

La poupée de grain. En sept cartes, ce tirage évoque la poupée de grain que l'on fabrique avec les derniers épis de maïs (et leurs enveloppes) récoltés à Lughnasadh/Lammas. Mettant en avant les notions de protection, d'abondance et de chance, il aide le consultant à faire le point sur ses acquis depuis Lammas passé et à envisager comment il pourra en tirer le meilleur parti dans ce qu'il s'apprête à vivre.

Tirage spécial recherche de logement. Ce tirage en cinq lames aide à orienter les recherches de logement et à déterminer quel type d'environnement serait favorable au consultant. Il permet d'affiner les recherches et de se faire une idée de la qualité de vie que l'on trouvera dans le cas où l'on considère un bien en particulier. Que l'on en soit au tout début de ses recherches ou que l'on souhaite avoir un aperçu des potentiels d'un maison ou d'un appartement précis, ce tirage constitue un précieux allié !

De nouveaux tirages arrivent !

 

Votre consultation sur mesure
Pour les consultations simples, le tirage spécial est à choisir parmi ceux proposés ci-dessus. Ce tirage sera précédé d'un tirage d'introduction et suivi d'un tirage de clôture.

Pour les consultations doubles, il faut choisir deux tirages parmi ceux évoqués ci-dessus. Bien sûr, il est possible d'explorer un même aspect sous deux angles différents, ou deux aspects différents si vous le souhaitez. Là encore, les tirages spéciaux sont précédés d'un tirage d'introduction et suivis d'un tirage de clôture.

 

Côté pratique
Pour en savoir plus sur les Consultations des Sabbats, je vous invite à consulter toutes les informations les concernant !

Envie de prendre rendez-vous ou d'opter pour une consultation à distance ? Contactez-moi, que ce soit à travers le formulaire ou par téléphone, en précisant quel(s) tirage(s) vous souhaitez effectuer !

Les paiements se font comme d'habitude : par chèque ou en espèces pour les consultations en face à face ; par PayPal, virement bancaire ou chèque pour les consultations à distance.

 

 

SUR LA PHOTO :
Livres :
Anna Franklin, Paul Mason. Lammas: Celebrating the Fruits of the First Harvest. St Paul, MN: Llewellyn Publications, 2001.

Melanie Marquis. Lughnasadh: Rituals, Recipes & Lore for Lammas. Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2015.

Jeux :
Philip & Stephanie Carr-Gomm, Will Worthington. The Druidcraft Tarot Deck. London: Connections Book Publishing, 2009.

Nada Mesar, Chatriya Hemharnvibul. Wiccan Cards. Torino: Lo Scarabeo, 2005.

Ann Moura, Kiri Østergaard Leonard. The Green Witch Tarot. Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2015.

Christine Filipak, Joseph Vargo. Madame Endora's Fortune Cards. Cleveland, OH: Monolith Graphics, 2003.

Sally Morningstar, Danuta Mayer. The Wicca Deck. London: Connections Book Publishing, 2014.

Laura Tuan, M. Ameli. Les Tarots Celtiques. Paris : Éditions De Vecchi, 1998.

Howard Rodway, Sylvia Gainsford. Tarot of the Old Path: the Magic Tarot of Female Energies and Wisdom. Neuhausen am Rheinfall: AGMüller Urania, 1990.