Voyages au plus profond de soi pour le thé découverte de novembre

Le thé découverte du samedi 18 novembre nous a conduits à voyager, non dans l'espace et le temps comme à notre habitude, mais à l'intérieur de nous-mêmes. Ainsi, nous avons touché du doigt nos peurs et nos inquiétudes, mais aussi nos désirs et nos espoirs les plus profondément enfouis en nous.

Pour ce faire et rendre ce voyage constructif, nous avons commencé par définir ce que l'on entend par « exploration de soi » et introspection en cartomancie et avons réfléchi sur les outils qui nous permettent de conduire ce type de consultations, que ce soit pour nous-mêmes ou pour autrui. Il est vrai que l'on entend souvent dire que le tarot est un « miroir de soi », mais cela est vrai pour tous les supports utilisés en cartomancie puisque cette discipline s'appuie sur un fonctionnement qui met le consultant face à son inconscient, c'est-à-dire ce qu'il porte en lui mais dont il n'a pas nécessairement conscience ou connaissance. En d'autres termes, les cartes mettent en relief ce que le consultant a en lui puisqu'on considère que par principe de résonance avec le Monde auquel il est pleinement connecté, il porte en lui la connaissance – parfois inconsciente – de ce qui se passe autour de lui et en lui. Les cartes l'aident simplement à prendre conscience de ce que son inconscient sait déjà et à l'exprimer avec des mots afin de l'amener dans la sphère concrète.

Or, c'est là le rôle premier de la divination en général et de la cartomancie en particulier : deviner, c'est rendre visible ce qui ne l'est pas. On comprend donc que le cœur de la cartomancie et de la divination n'est pas, contrairement à ce que l'on croit bien trop souvent, la prédiction à laquelle beaucoup – cartomanciens compris ! – réduisent ces disciplines. Cette idée n'est rien d'autre qu'un contresens qui, en plus de laisser penser que les cartes ne servent principalement qu'à prédire, va à l'encontre des structures des jeux divinatoires et des principes spirituels et ésotériques qu'ils véhiculent. Les différents supports, qu'il s'agisse de tarots ou d'oracles, présentent une vision symbolique du Monde en incluant tout ce qu'il comporte. Ignorer cela, c'est ignorer que les cartes apportent en priorité une meilleure compréhension de l'environnement dans lequel on évolue, qu'il soit personnel (notre propre vie) ou de plus grande envergure (notre place dans le Monde et comment on en comprend les fonctionnements).

Comme nous l'avons vu dans la première partie de ce thé découverte, la compréhension de l'un est indissociable de la compréhension de l'autre : ce n'est que si l'on comprend le fonctionnement du contexte personnel dans lequel on évolue que l'on peut comprendre les grands fonctionnements du Monde et où l'on se situe au sein de celui-ci et vice versa. Pour appréhender l'un et l'autre et prendre les décisions qui nous conviennent réellement sans subir la menace d'une hypothétique fatalité à laquelle on ne pourrait échapper, il est indispensable d'apprendre à se connaître et à se comprendre soi-même. Or, voilà qui peut intimider, voire faire peur, et ce même aux plus téméraires d'entre nous. Pourtant, cette exploration de soi est essentielle pour qui veut saisir les tenants et les aboutissants d'une situation et comprendre ses propres réactions et modes de fonctionnement face aux événements auxquels il est confronté.

C'est pourquoi les jeux à visée introspective nous ont particulièrement intéressés dans la deuxième partie de ce thé découverte. Grâce à ceux-ci, nous avons pu envisager les différentes formes d'explorations de soi et élargir ainsi notre champ de vision quant aux multiples aspects que revêt l'introspection en cartomancie.

 

Nov. 2017, Explorations au coeur de soi

 

Bien sûr, nous avons discuté des supports « classiques » en tant qu'outils d'exploration de soi et avons ainsi pu voir que le tarot (quelle que soit la tradition à laquelle il est rattaché), l'Oracle Belline ou les jeux Lenormand se prêtaient fort bien à ce type de travail. Une fois ces grands points de repère posés, nous nous sommes penchés sur d'autres jeux, tantôt des réécritures de systèmes bien connus, tantôt des créations uniques. Tous ou presque sont utilisables dans n'importe quel contexte et pour n'importe quel type de consultation, mais tous ont le mérite de favoriser l'introspection, soit par le système qu'ils exploitent, soit par l'imagerie qu'ils présentent, créant ainsi une atmosphère propice au voyage intérieur.

De la même manière, la variété des jeux examinés présentait l'avantage de mettre en valeur différentes cultures, qu'elles soient amérindiennes, occidentales ou encore orientales, ce qui a permis à chacun de trouver un support qui pouvait lui convenir. La multitude de thèmes abordés dans ces tarots et oracles a aussi mis en relief différentes atmosphères, entre féerie, mythologies, néo-paganisme et folklores de tous horizons. Voilà qui a aidé chacun à se situer par rapport à sa sensibilité culturelle et aux traditions qu'il affectionne.

Tous les jeux présentés au cours de cette séance ont beaucoup plu, chacun pour des raisons différentes. Par exemple, Madame Endora's Fortune Cards (l'un de mes principaux supports en consultation) a séduit par la grande diversité des traditions qu'il met en valeur et l'étonnante homogénéité qui s'en dégage. L'univers de Patrick Valenza, véritable hommage aux œuvres du peintre Jérôme Bosch, a également retenu l'attention et suscité de vives réactions d'admiration. Son somptueux Deviant Moon Tarot, parfait pour se confronter aux peurs et aux démons qui peuvent nous hanter, a beaucoup intéressé et éveillé les curiosités. Le superbe Spirit of the Wheel, illustré par Jody Bergsma, a lui aussi été très apprécié pour l'ouverture qu'il propose sur les cultures et traditions amérindiennes et pour les possibilités qu'il offre notamment en termes de méditation. En apparence plus légers mais non moins profonds, les jeux du duo Lucy Cavendish/Jasmine Becket-Griffith ont eux aussi fasciné, tant par leur qualité artistique que par les multiples références qu'ils font à des univers très différents. Chacun de ces jeux sert un but précis, qu'il s'agisse d'examiner la relation entre les parts d'ombre et de lumière que nous portons en nous (Oracle of Shadows & Light), une période de transition (Oracle of the Shapeshifters) ou d'entamer une démarche de guérison par rapport à nos blessures intérieures (Les Vampires). Le très joli Faerie Guidance Oracle de Paulina Cassidy a montré de quelles façon les fées, espiègles et facétieuses, peuvent aider à l'exploration et soi et au gain de confiance en soi.

Par ailleurs, le Chrysalis Tarot a permis d'aborder un système unique qui n'est semblable à aucune autre tradition de tarot, utilisant les mythologies, les folklores et les littératures du monde dans le but de rendre universelles les notions qu'il véhicule et de permettre à chacun d'accéder plus facilement à son monde intérieur. Le Crystal Visions Tarot, qui reste l'un des grands favoris en général, aide lui aussi à plonger en soi et à utiliser le rêve et la méditation comme vecteurs des émotions, des pensées et de tout ce que l'on porte en soi. L'atmosphère douce et onirique qu'il véhicule est apaisante, de même que l'ensemble des éléments (personnages, créatures merveilleuses, paysages, etc.) qui le composent.

Enfin, les Psycards, conçues spécialement pour l'exploration de soi et des aspects psychologiques qui nous gouvernent, ont elles aussi beaucoup plu. Ce système unique emploie en effet des symboles très simples qui ont une portée universelle en cela qu'ils font partie de l'inconscient collectif, ce qui facilite la prise en main du jeu et son utilisation en situation. Prévu pour tous les types de questionnements qu'il est possible d'examiner dans une démarche d'exploration de soi, il a rapidement intéressé le petit groupe.

 

Ce thé découverte fut encore une fois un après-midi riche en échanges passionnants et en explorations surprenantes. Je remercie chaleureusement les participantes pour leur implication lors de cette séance, leurs questions et remarques pertinentes qui ont contribué à faire avancer la discussion, mais aussi pour leur bonne humeur et leur humour qui ont apporté une touche de gaieté fort agréable. Une belle alchimie s'est opérée entre les participantes et des affinités se sont même créées ! J'ai eu autant de plaisir à préparer cette séance que j'en ai eu à l'animer dans le cocon douillet de La Fourmi Ailée !

J'ai déjà hâte de voir le dernier thé découverte de 2017 arriver pour partager avec vous de nouveaux moments privilégiés !

À bientôt autour d'un thé,
Morrigann

 

 

SUR LA PHOTO :
Spirit of the Wheel Meditation Deck (Linda Ewashina, Jody Bergsma). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2006.

Madame Endora's Fortune Cards (Christine Filipak, Joseph Vargo). Cleveland, OH: Monolith Graphics, 2003.

The Faerie Guidance Oracle (Paulina Cassidy). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2012.

The Psycards System (Nick Hobson, Maggie Kneen). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2005 [Network Ltd: 1989].

Crystal Visions Tarot (Jennifer Galasso). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2011.

Chrysalis Tarot (Toney Brooks, Holly Sierra). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2014.

Deviant Moon Tarot (Patrick Valenza). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2008.

Oracle of Shadows & Light (Lucy Cavendish, Jasmine Becket-Griffith). Victoria, AUS: Blue Angel Publishing, 2010.

Oracle of the Shapeshifters (Lucy Cavendish, Jasmine Becket-Griffith). Victoria, AUS: Blue Angel Publishing, 2011.

Les Vampires: Ancient Wisdom & Healing Messages from the Children of the Night (Lucy Cavendish, Jasmine Becket-Griffith). Victoria, AUS: Blue Angel Publishing, 2014.

thé découverte apprendre introspection

Ajouter un commentaire