Un thé découverte au rythme de la Roue de l'Année

Le samedi 13 mai s'est tenu le thé découverte sur le thème de la Roue de l'Année. Ce fut l'occasion de revenir sur ce concept cher à la Wicca en particulier et au Néo-Paganisme en général bien qu'on l'y retrouve également sous d'autres noms ou adoptant d'autres formes.

Dans un premier temps, nous avons détaillé chacune des huit fêtes – aussi appelées sabbats – en les positionnant sur la Roue, les situant ainsi à la fois dans l'espace et dans le temps. Ceci a permis de mettre en évidence les différentes étapes du cycle des saisons et de constater que chaque sabbat est le reflet d'un autre, comme une sorte de contrepoids complémentaire. Par exemple, Samhain et Beltane qui se font face véhiculent des notions similaires, mais de manière différente. En effet, s'il est bien connu que Samhain est associé à la peur, cet aspect, qui semble secondaire à Beltane, est pourtant bien plus présent qu'il n'y paraît au premier abord. En réalité, ces deux fêtes sont deux portes ouvertes sur l'Autre Monde : à Samhain, le Voile séparant les deux mondes s'affine au maximum pour permettre aux défunts et aux Êtres Surnaturels d'interagir directement avec les humains ; à Beltane, qui se situe à l'apogée du printemps, les divinités de la nature viennent fertiliser le monde. Or, les Chrétiens assimilaient ces divinités à l'activité sexuelle abondante à des démons et des diables, d'où la peur qu'inspirait aux non-païens cette fête. De plus, les rituels effectués par les Païens durant la nuit qui précédait Beltane (appelée Nuit de Walpurgis) pour canaliser les énergies de fertilité et aider ainsi ces Êtres Surnaturels à faire leur œuvre étaient largement condamnés par les Chrétiens qui les accusaient de s'adonner à des orgies avec les créatures du Mal. C'est ainsi que s'est construite dans l'imaginaire populaire l'idée de danger et de peur qui est souvent associée à Beltane. Pourtant, qu'il s'agisse de Samhain ou de Beltane, il est seulement question d'interactions avec l'Autre Monde, et donc avec des êtres qui ne veulent ni bien ni mal aux humains.

Le même type d'observations peut être développé avec les autres fêtes. Pour donner un autre exemple, Yule et Litha sont aussi des exemples de complémentarité parfaite. En effet, Yule est le jour le plus court de l'année tandis que Litha est le plus long, ce qui implique que le premier va de pair avec la nuit la plus longue et le second avec la nuit la plus courte. Sur le plan mythique, ces deux sabbats sont complémentaires aussi dans les aspects du Dieu qu'ils mettent en avant : à Yule, au moment où le soleil est le plus faible, le Dieu est incarné par le Roi Houx vieillissant et prêt à se retirer une fois qu'il aura perdu son combat contre le Roi Chêne qui représente le jeune Dieu qui lui succède en gagnant en force et en puissance jusqu'à Litha, son apogée. À Litha, qui marque le solstice d'été, l'énergie du Dieu est à son plus haut point, ce qui implique qu'à partir de ce moment elle ne peut que décliner. C'est pourquoi le Roi Chêne cède la place au Roi Houx, qui accompagnera le déclin du soleil jusqu'au solstice d'hiver qui aura lieu à Yule.

Bien sûr, la mise en relief de ces correspondances fascinantes – sur lesquelles il y a beaucoup à dire – fut aussi l'opportunité de revenir sur les principaux aspects et caractéristiques de chaque sabbat. Nous avons ainsi pu aborder les coutumes et les traditions qui sont observées lors de chaque fête en parallèle à ce qu'elles représentent sur le plan mythique et au niveau des différentes étapes qui composent le cycle de l'année.

Mai 2017,  La Roue de l'Année

Une fois tous ces points examinés, nous avons pu passer à la présentation de divers jeux divinatoires, qui s'est déroulée en deux temps. Tout d'abord, nous avons découvert des tarots et des oracles incluant une ou plusieurs illustrations directement liées à la Roue de l'Année. Ainsi, nous avons pu observer différentes représentations de la Roue de l'Année selon le contexte et l'angle offerts par les jeux. Certaines, plutôt classiques même si chaque artiste a fait un superbe travail pour y apporter sa vision, montrent les huit sabbats disposés sur une roue. Chacun est identifié par un symbole qui lui est propre et se trouve face à celui qui le complète. D'autres représentations sont plus originales en dépeignant le cycle des saisons et ses différentes étapes à travers l'illustration du cycle mythique de la vie du Dieu et de la Déesse comme c'est le cas dans le très beau Tarot of the Old Path. Ainsi, l'intérieur d'un cercle est divisé en deux parties égales dont la partie supérieure est baignée de la lumière du soleil tandis que la partie inférieure se trouve dans l'obscurité et n'est éclairée que par la lune et les étoiles. Chaque partie met en avant les événements et traditions correspondant aux sabbats qu'elle contient, allant de l'éveil de la nature aux premières récoltes pour la première en passant par le sommeil de la Déesse, le repos de la nature et l'introspection pour la seconde.

D'autres jeux, très souvent des oracles, consacrent une carte à chaque sabbat, ce qui permet non seulement de détailler la Roue de l'Année, mais aussi dans la plupart des cas de dater les événements qui ressortent dans les tirages. En outre, il est aussi possible grâce à ces cartes d'avoir un aperçu des énergies qui animent chaque situation ou événement afin de mieux en comprendre les fonctionnements et, pourquoi pas, d'y apporter l'énergie complémentaire qui permettra aux projets d'aboutir ou au contraire de se détacher plus sereinement de ce qui nous empêche d'avancer ou de trouver des solutions pour résoudre les problèmes qui peuvent se poser.

Dans un second temps, nous avons examiné des jeux qui, dans leur composition, mettent les saisons à l'honneur. Les oracles concernés sont très souvent structurés en quatre parties dont chacune est placée sous le signe de l'une des quatre saisons. C'est le cas par exemple du très joli Faerie Wisdom, dans lequel on trouve treize fées différentes par section, toutes associées par leur nature et leur type à la saison qu'elles illustrent dans les multiples cultures dont elles sont issues. Lorsque des tarots font référence aux saisons, ils le font à travers les lames mineures, dont ils associent chaque suite à une saison. Ainsi, les correspondances sont habituellement : Bâtons/Printemps, Coupes/Été, Épées/Automne, et Pentacles/Hiver. Bien sûr, certains jeux présentent d'autres associations en fonction de l'angle d'approche qui leur est propre. En rapprochant les suites de lames mineures des saisons, ces jeux continuent la tradition qui existe déjà dans le tarot, qu'il soit de type Marseille ou Rider-Waite Smith. Ils la développent et l'adaptent aux thèmes qu'ils adoptent avec beaucoup de subtilité, ce qui permet d'avoir des visions différentes et d'affiner la manière dont on envisage les événements et la façon dont ils se présentent.

 

Ce thé découverte fut encore une fois un après-midi riche en belles découvertes, entre jeux rares et jeux originaux dans leur forme et leur structure. Je remercie chaleureusement l'unique participante, une amie avec qui j'ai eu grand plaisir à partager cette séance passionnante. La pertinence de ses contributions, sa bonne humeur et son humour ont largement aidé à mettre en valeur les multiples aspects de la Roue de l'Année !

J'ai déjà hâte d'être à la prochaine séance, qui aura lieu le samedi 10 juin 2017 ! Pour vous y inscrire, n'hésitez pas à me contacter avant le mercredi 07 juin au soir !

Au plaisir de vous retrouver autour d'un thé,
Morrigann

 

 

SUR LA PHOTO :
The Well Worn Path (Raven Grimassi, Stephanie Taylor, Mickie Mueller). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2005.

The Hidden Path (Raven Grimassi, Stephanie Taylor, Mickie Mueller). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2007.

Tarot of the Old Path: the Magic Tarot of Female Energies and Wisdom (Sylvia Gainsford, Howard Rodway). Neuhausen am Rheinfall: AGMüller Urania, 1990.

The Green Witch Tarot (Ann Moura, Kiri Østergaard Leonard). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2015.

Wiccan Cards (Nada Mesar, Chatriya Hemharnvibul). Torino: Lo Scarabeo, 2005.

Faerie Wisdom (Gillian Kemp). London - New York: Cico Nooks, 2008 [2003].

Faerie Tarot (Nathalie Hertz). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2008.

The Victorian Fairy Tarot (Lunaea Weatherstone, Gary Lippincott). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2013.

sabbat Néo-Paganisme Wicca thé découverte événement rencontre jeux divinatoires apprendre

Ajouter un commentaire