rencontre

Flyer programme 2019

Le programme de 2019 est en ligne!


Flyer programme 2019

 

Après plusieurs semaines d'attente, le programme des activités de 2019 est enfin en ligne ! L'année à venir comptera dix rendez-vous en petits groupes répartis en cinq thés découverte, trois ateliers et deux réunions des Détectives aux Arcanes. Contrairement aux saisons précédentes, il n'y aura pas de rencontres en juillet et août afin de permettre à chacun de faire une pause estivale.

Les inscriptions à toutes ces séances sont ouvertes alors si vous souhaitez participer à l'une ou à plusieurs d'entre elles, contactez-moi à l'aide des formulaires adéquats ! J'espère que les thèmes qui retiendront notre attention cette année vous plairont et qu'ils éveilleront votre curiosité ! Découvrez-les ci-dessous sans plus tarder et cliquez sur les liens pour accéder aux présentations détaillées de chacune de ces rencontres !

 

Thés découverte
Samedi 19 janvier : « Présences félines dans les jeux divinatoires »

Samedi 16 février : « Autour du Rider-Waite Smith Tarot »

Samedi 13 avril : « La Nuit de Walpurgis : la nuit des sorcières et des démons »

Samedi 11 mai : « L'art et les jeux divinatoires »

Samedi 19 octobre : « Samhain : célébrations autour de la Mort »

 

Ateliers
Samedi 23 mars : « Les lames renversées »

Samedi 21 septembre : « Les explorations d'ordre sentimental et relationnel »

Samedi 07 décembre : « Le tirage en croix : formes, fonctions et applications »

 

Réunions des Détectives aux Arcanes
Samedi 08 juin : Réunion 1 – Oracle Belline

Samedi 16 novembre : Réunion 2 – Rider-Waite Smith Tarot

 

Repos et congés
Contrairement aux années précédentes, 2019 comptera également des périodes de congés régulières, principalement quelques jours au moment des vacances scolaires (Zone C). Pour vous en tenir informés et prévoir au mieux vos rendez-vous, n'hésitez pas à consulter l'agenda !

J'en profite également pour rappeler qu'en plus du dimanche, le lundi est mon deuxième jour de repos hebdomadaire (auquel s'ajoutent les mardis des vacances scolaires Zone C). Il n'y a donc pas de communications téléphoniques, de consultations ou de cours ces jours-là. Vous pouvez bien sûr m'écrire (email, formulaires de contact ou SMS) ou me laisser un message sur mon répondeur, mais il vous faudra attendre au plus tôt jusqu'au prochain jour ouvré pour avoir une réponse.

 

J'espère que le programme de 2019 vous plaira. Je me réjouis déjà de vous retrouver ou de vous rencontrer au cours de l'un de ces rendez-vous en petits groupes pour explorer divers aspects de la cartomancie ! Si vous souhaitez participer à ces activités, n'attendez pas le dernier moment pour me contacter, car certaines séances atteignent rapidement le nombre maximal d'inscrits !

À très bientôt,
Morrigann

 

 

SUR LA PHOTO :
Les jeux :

Madame Endora's Fortune Cards (Christine Filipak & Joseph Vargo). Cleveland, OH: Monolith Graphics, 2003.

The Smith-Waite Centennial Tarot Deck (Arthur Edward Waite, Pamela Colman Smith). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2013.

Oracle Belline (Jules Charles Ernest Billaudot dit Mage Edmond, Marcel Belline). Paris : Grimaud, 1961.

Jeu Lenormand : cartes de bonne aventure d'après la méthode reconnue si exacte de Mlle Lenormand. Belgique, Carta Mundi.

Avril. Dans le Cercle des Fées

Escale chez les Fées pour accueillir le printemps

À l'approche de Beltane, le thé découverte d'avril nous a entraînés sur la trace des fées. Au cours de nos explorations, nous nous sommes demandé qui elles sont, quelles sont leurs origines et leurs fonctions, d'où elles viennent et comment elles ont évolué à travers le temps, pour ensuite voir de quelle manière elles apparaissent et quels sont leurs rôles dans les jeux divinatoires.

Dans un premier temps, nous sommes remontés à l'ère préchrétienne et avons observé de quelle façon s'est faite la transition des cultures païennes vers la culture chrétienne. Ainsi, nous avons constaté que dans les sociétés préchrétiennes et en particulier celtiques, la Nature occupait une place centrale, que ce soit au niveau de la vie quotidienne ou du rapport au sacré qu'avaient ces populations. La connaissance de la Nature, de ses cycles, des animaux et des plantes était partie intégrante du mode de vie. L'existence était rythmée par les saisons et les multiples visages de la Nature, qui offrait toutes les richesses dont on avait alors besoin pour se nourrir et se soigner. Dans les multiples facettes qu'ils revêtaient, les dieux incarnaient souvent des aspects de la Nature et en étaient toujours des protecteurs.

En s'imposant, la christianisation établit un nouvel ordre dans la société et dans la manière de concevoir le Monde, et ce qui était jusque-là divinisé s'est vu diabolisé. Dès lors, l'ordre représenté par les villes et leurs institutions vint à s'opposer au chaos incarné par la Nature, la forêt et tout ce qui provenait de la sphère dite sauvage. Hiérarchie, justice et religion régnaient en ville tandis que chaos, désordre, anarchie et croyances diaboliques dominaient les espaces naturels et en particulier la forêt. Les bois devinrent alors le refuge traditionnel des brigands, des hors-la-loi et autres bandits de grand chemin, mais aussi le sanctuaire des anciennes croyances et le lieu d'aventures merveilleuses. Ainsi, les anciens dieux, toujours intrinsèquement liés à la Nature dont ils incarnaient les multiples aspects, s'y réfugièrent eux aussi et le Christianisme les ayant supplantés bien que les croyances païennes subsistaient, ils perdirent en envergure et devinrent peu à peu de ce l'on appelle des dieux diminués. Ils continuèrent à protéger la forêt et la Nature et à en faire un sanctuaire de l'Autre Monde, c'est-à-dire du plan sacré pour les Païens. Avec le temps, la culture chrétienne finit de s'imposer et ces Êtres Surnaturels ne furent plus que des réminiscences d'un monde lointain et merveilleux, tout en étant néanmoins considérés comme terribles et dangereux car païens (et donc diaboliques).

C'est ainsi qu'apparurent peu à peu les Fées telles qu'on les connaît depuis la christianisation et surtout au Moyen Âge. Ces créatures, à la fois belles et terribles, envoûtantes et craintes, n'avaient alors rien à voir avec les petits êtres pas plus hauts que le pouce que l'on connaît à l'Ère Victorienne. Les Fées médiévales sont grandes (souvent plus que les hommes) et belles, et si certains souhaitent à tout prix les rencontrer pour prouver leur valeur et leur courage, elles en sont d'autant plus craintes. En effet, elles mettent celui qui croise leur chemin face à son destin, sur lequel elles ont une influence considérable indépendamment de toute notion de bienveillance ou de malveillance au sens où l'entendent les humains. Elles incarnent les lois de la Nature et non celle des hommes, ce qui explique que le Bien et le Mal tels que les conçoivent les humains sont pour elles un non-sens : ce qui leur importe, c'est l'ordre naturel des choses, celui qui est en harmonie avec le plan sacré et, par conséquent, avec les lois du Monde et de la Nature.

Les intérêts personnels des humains les laissent indifférentes, comme en témoignent par exemple les lais bretons, qui sont des récits poétiques médiévaux dans lesquels des chevaliers partent à l'aventure et rencontrent des Fées. En pénétrant dans la forêt (souvent en traversant un cours d'eau), tous ces chevaliers passent la frontière qui les séparait jusqu'alors de l'Autre Monde, celui des Êtres Surnaturels et donc des Fées. Tous rencontrent une femme belle et envoûtante qui leur confie une quête dont ils vont chercher à s'acquitter. Lorsqu'ils reviennent dans le monde profane, ils sont irrémédiablement changés d'une manière ou d'une autre car on ne revient jamais indemne de l'Autre Monde. Les récits arthuriens – en vers ou en prose – sont eux aussi riches en rencontres féeriques, de même que les récits mythologiques qui circulaient par voie orale jusque-là et qui ont été couchés par écrit au Moyen Âge.

Ce n'est qu'à l'Ère Victorienne que les Fées prirent une autre forme... et surtout une autre stature ! Avec la popularisation des contes et des histoires pour les enfants des familles riches, ces êtres ne furent désormais pas plus hauts que le pouce, à l'image de la Fée Clochette de J.M. Barrie. Les Fées devinrent alors espiègles et facétieuses, farceuses et capricieuses, mais restèrent toujours proches de la Nature et continuèrent de véhiculer une magie d'antan.

 

Une fois ces quelques repères posés, nous avons pu avancer dans nos explorations en examinant de quelle manière ces créatures, qu'elles soient les héritières du temps mythique ou de petits êtres de contes, apparaissent dans les jeux divinatoires et comment elles y sont représentées. La variété de styles et d'univers dépeints par les supports mis en avant a permis de balayer un large panorama tout en continuant d'échanger sur les traditions et le folklore féeriques.

Avril. Dans le Cercle des Fées

 

Parmi les principaux aspects qu'ils déploient, les jeux examinés associent indiscutablement les Fées à la Nature. Ainsi, leur habitat est la forêt ou un espace gouverné par la végétation, et certaines d'entre elles apparaissent même comme des esprits protecteurs de tel ou tel arbre ou plante. Dans tous les cas, les Fées règnent sur le Destin et sont garantes de l'ordre naturel des choses, tantôt en mettant le consultant face à ce vers quoi il se dirige, tantôt en accompagnant le rythme des saisons et la répétition des cycles naturels. Bien sûr, ces éléments sont traités différemment dans les tarots et oracles présentés, mais chaque angle d'approche est intéressant, qu'il soit néo-païen (Wild Wisdom of the Faery Oracle), mythologique (Madame Endora's Fortune Cards), littéraire (The Stolen Child Tarot), folklorique (The Faeries' Oracle), ou qu'il mêle mythe, folklore, et imaginaire collectif (Twilight Realm, The Faerie Guidance Oracle, The Victorian Fairy Tarot, Tarot des Fées, Woodland Wisdom Oracle Cards).

 

Je remercie bien chaleureusement les participantes non seulement pour leur présence, mais aussi – et surtout ! – pour l'enthousiasme et la bonne humeur dont elles ont fait preuve tout au long de cette séance. Leurs contributions ont rendu ce thé découverte particulièrement vivant et agréable, et la curiosité qu'elles ont témoignée face aux traditions féeriques a largement aidé à faire connaissance avec les coutumes, les traditions et le folklore qui subsistent encore aujourd'hui dans certaines régions, le tout avec beaucoup d'humour ! Je suis enchantée d'avoir partagé ce moment avec vous ! J'espère que ce thé découverte vous a plu et qu'il vous a donné envie d'approfondir vos connaissances sur ce sujet !

Au plaisir de vous retrouver très bientôt autour d'un thé,
Morrigann

 

 

SUR LA PHOTO :
Wild Wisdom of the Faery Oracle (Lucy Cavendish, Selina Fenech). Victoria, AUS: Blue Angel Publishing, 2009.

Twillight Realm: A Tarot of Faery (Beth Wilder). Atglen, PA: Schiffer Publishing, LTD, 2010.

The Faerie Guidance Oracle (Paulina Cassidy). Woodbury, MN: Llewellyn Worldwide, 2012.

The Smith-Waite Centennial Tarot Deck (Arthur Edward Waite, Pamela Colman Smith). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2009.

Madame Endora's Fortune Cards (Chrstine Filipak, Joseph Vargo). Cleveland, OH: Monolith Graphics, 2003.

Woodland Wisdom Oracle Cards (Frances Munro, Peter Pracownik). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2011.

The Victorian Fairy Tarot (Lunaea Weatherstone, Gary A. Lippincott). Woodbury, MN: Llewellyn Publications, 2013.

Tarot des Fées (Riccardo Minetti, Pietro Alligo, Mara Aghem). Torino : Lo Scarabeo, 2002.

The Stolen Child Tarot (Monica L. Knighton). Self-published, 2013.

The Faeries' Oracle: Working with the Faeries to Find Insight, Wisdom and Joy (Jessica Macbeth, Brian Froud). New Yok, NY: Simon & Schuster, 2000.

Les arcanes logo medium web profil reseaux sociaux

Activités de 2018: demandez le programme!

Après plusieurs semaines d'attente, ça y est, le programme des activités de 2018 est enfin en ligne ! Vous trouverez donc ci-dessous tous les détails concernant les thés découverte, les réunions des Détectives aux Arcanes, mais aussi les ateliers, qui sont la grande nouveauté de cette année.

J'espère que tout ceci vous plaira et vous donnera envie de découvrir la cartomancie et d'approfondir vos connaissances par rapport à cette discipline passionnante !

 

 

Thés découverte
Cette année, il y aura six thés découverte. Les séances se dérouleront au rythme d'une par trimestre, avec deux séances additionnelles en été (juillet et août). Voici donc les dates et les thèmes des rencontres de 2018 :

Samedi 27 janvier : « Du tarot Visconti-Sforza à nos jours : la construction du tarot de Marseille »

Samedi 07 avril : « Dans le Cercle des Fées »

Samedi 07 juillet : « L'omniprésence du règne végétal dans les jeux divinatoires »

Samedi 21 juillet : « Le Petit Lenormand et ses variantes » (+ visite au Père Lachaise)

Samedi 25 août : « Autour du Rider-Waite Smith Tarot »

Samedi 20 octobre : « Monstres, ténèbres et expressions de la peur dans les jeux divinatoires »

 

Vous ne connaissez pas encore les thés découverte ? Consultez toutes les informations les concernant !

Des questions ? Envie de participer à ces rencontres ? Contactez-moi !

 

 

Les Détectives aux Arcanes
Envie de mener l'enquête à l'aide de vos cartes divinatoires ? Rejoignez les Détectives aux Arcanes ! Lors de nos réunions trimestrielles, nous nous appliquons à résoudre des mystères historiques ou littéraires à l'aide de nos supports favoris, apportant ainsi des éléments de réponses aux énigmes qui nous sont posées. Si ce n'est déjà fait, devenez vous aussi un(e) Détective aux Arcanes en participant à l'une des réunions de 2018 !

Samedi 10 février : Réunion 1 – tarots de tradition Rider-Waite Smith

Samedi 26 mai : Réunion 2 – Oracle Belline

Samedi 04 août : Réunion 3 – tarots de tradition Rider-Waite Smith

Samedi 17 novembre : Réunion 4 – Oracle Belline

 

Curieux de découvrir comment fonctionnent les réunions des Détectives aux Arcanes ? Consultez toutes les informations les concernant !

Des questions ? Envie de participer à une ou plusieurs séances ? Contactez-moi !

 

 

Ateliers
Les ateliers sont la grande nouveauté de 2018. Ils vous aideront à approfondir vos connaissances en matière de cartomancie et à perfectionner votre technique à travers des thèmes variés. Que vous soyez débutant ou non, vous êtes les bienvenus ! Ces séances d'apprentissage se déroulent au rythme d'une par trimestre. Voici les dates et les thèmes de 2018 :

Samedi 24 mars : « Reconnaître les différents types de supports employés en cartomancie »

Samedi 09 juin : « Tisser des liens avec son jeu »

Samedi 22 septembre : « Tarots et oracles : outils d'introspection et de connaissance de soi »

Samedi 08 décembre : « Le tirage en trois lames : formes, fonctions et applications »

 

Pour découvrir le fonctionnement des ateliers, je vous invite à consulter toutes les informations les concernant !

Des questions ? Envie de participer à une ou plusieurs de ces séances ? Contactez-moi !

 

 

Toutes les activités présentées ci-dessus sont ouvertes aux inscriptions. Si vous souhaitez participer à l'une (ou à plusieurs) d'entre elles, n'hésitez pas à me contacter ! Je serais ravie de vous accueillir et de passer ces moments avec vous afin de partager notre passion commune !

J'espère en tout cas que ce programme vous plaît. Je suis impatiente de vous retrouver très prochainement lors de ces rencontres !

À très bientôt,
Morrigann Moonshadow

Sept. 2017, Runes et langages magiques (jeux)

Thé découverte de septembre: l'utilisation des langages magiques en cartomancie

Le samedi 16 s'est tenu le thé découverte de septembre. Durant celui-ci, nous avons étudié ce qu'apporte la présence de langages magiques aux jeux divinatoires dans lesquels ils apparaissent. Pour ce faire, nous nous sommes concentrés sur trois langages, trois alphabets magiques, à savoir l'aphabet hébraïque, les runes et les ogham (prononcer oram en vieil-irlandais ou oh-am en irlandais moderne).

 

Dans un premier temps, nous nous sommes penchés sur l'alphabet hébraïque car c'est celui que l'on trouve dans le tarot, qu'il s'agisse du Rider-Waite Smith, du Thoth ou de celui d'Oswald Wirth. Avant de nous intéresser à ces trois supports et d'expliquer les occurrences hébraïques qui s'y trouvent, nous avons commencé par rappeler en quoi cet alphabet peut être considéré comme magique et quelle est sa portée spirituelle. Pour cela, nous avons exploré quelques-uns des grands principes de la Kabbale d'une part et avons examiné les valeurs symboliques de certaines lettres d'autre part. Notre exploration nous a conduits à évoquer l'Arbre de Vie et ses différents plans d'application, mais aussi des mythes et des légendes mettant en valeur le pouvoir des lettres et des mots, comme par exemple la création d'Adam et les contes relatant des épisodes liés à la figure du golem.

Les jeux présentés pour illustrer ce thème étaient pour la grande majorité des tarots « classiques », chacun représentant une tradition différente. Ainsi, nous avons observé que le tarot d'Oswald Wirth associait de façon visible une lettre hébraïque à chaque arcane majeur, de même que le Livre de Thoth, où Aleister Crowley a repris tout en les adaptant à son système et à sa vision des choses certains des principes mis en relief par ses prédécesseurs. Quant au Rider-Waite Smith Tarot, nous avons constaté que s'il existe bien des correspondances kabbalistiques de cet ordre entre les lames et les lettres hébraïques, celles-ci ne sont pas exprimées de manière aussi évidente sur les cartes. En effet, elles se trouvent davantage sur le plan symbolique, et c'est la compréhension approfondie de chaque lame qui permet de les déceler. En revanche, on trouve bien des caractères hébraïques sur la Roue de Fortune (lame X). Dans le cercle extérieur de la Roue (i.e. le plus grand) se trouvent deux mots entrelacés : l'un est inscrit dans notre alphabet et forme les mots tarot ou rota tandis que l'autre, en hébreu cette fois, n'est autre que le nom de Dieu (YHVH). Cette occurrence, par sa nature et sa position, est d'autant plus intéressante qu'elle met en relief la connexion de cet alphabet avec le plan sacré, c'est-à-dire celui du divin et de la spiritualité, ainsi qu'avec la portée magique qu'on lui attribue.

L'autre jeu examiné dans le cadre de cette exploration, plus récent celui-là, a quant à lui soulevé de nombreuses questions en ce qui concerne l'utilisation qu'il fait de l'alphabet hébraïque. En effet, l'Oracle de la Triade emploie plusieurs systèmes symboliques qui, une fois assemblés de cette façon, présentent des défauts dans la cohérence de l'ensemble. Si l'on essaie de déchiffrer ces multiples et de les rattacher aux notions qu'ils véhiculent, on se trouve rapidement face à des incohérences qui poussent à se demander pourquoi les symboles en question ont été choisis pour être placés à ces endroits précis. Ces nonsens s'appliquent également aux lettres et mots hébraïques qui apparaissent dans le jeu, ce qui les prive de leur portée symbolique et magique, ou du moins les ampute considérablement. Cet oracle reste un jeu tout à fait convenable, à condition toutefois de ne pas trop chercher à approfondir les significations de la multitude de symboles qu'il présente. Mieux vaut donc, ici, se contenter du sens général des cartes !

 

Nous avons ensuite voyagé vers les contrées germano-scandinaves et vers les Îles Britanniques pour nous intéresser aux runes, ce que certaines des participantes attendaient avec impatience. Tout d'abord, nous sommes revenus sur les origines mythiques et historiques de cet alphabet sacré et magique, ce qui nous a permis de tordre le cou à des idées reçues malheureusement bien ancrées chez beaucoup : non, il n'existe rien de tel que des « runes celtiques » puisque les runes sont d'origine germano-scandinave et ont été acquises par Odin lorsqu'il a passé neuf jours et neuf nuits pendu par le pied à l'Arbre Monde Yggdrasil près du puits de Mimir, sacrifiant son œil afin que les runes lui soient révélées. Ces caractères composés uniquement de lignes droites étaient par exemple gravés par les Germano-Scandinaves sur les pierres tombales de leurs chefs et des plus valeureux guerriers afin que leurs noms et leurs hauts faits ne soient pas oubliés. Les mouvements de populations aidant, lorsqu'ils se sont installés dans les Îles Britanniques, les Saxons ont apporté avec eux leurs coutumes et c'est ainsi que l'on a retrouvé des pierres runiques dans les contrées celtes (en Irlande, notamment) puisqu'elles témoignaient de leurs traditions. On comprend donc à la lumière de ces éléments que les runes n'ont rien de celtique et que cette confusion n'a pas lieu d'être.

Une fois ces rappels effectués, nous avons pu nous pencher sur les utilisations magiques des runes. La nature magique et sacrée de cet alphabet ayant été définie par ses origines mythiques, nous nous sommes intéressés aux multiples manières dont il était employé par les skaldes, c'est-à-dire les poètes, aussi musiciens et chanteurs, qui maîtrisaient le pouvoir du langage et savaient influencer le monde qui les entourait à l'aide des mots, de la musique et du chant. Nous avons alors vu qu'au-delà des conseils qu'elles pouvaient prodiguer aux chefs de guerre pour établir leurs stratégies de bataille, les runes, en tant qu'outils magiques, pouvaient guérir, favoriser la bonne santé du bétail et l'abondance des récoltes ou la prospérité d'une famille ou d'une exploitation agricole, mais qu'elles pouvaient également rendre malade voire tuer, maudire le bétail et les récoltes, provoquant les maladies des bêtes et du grain, et maudire les familles en faisant s'abattre sur celles qui le méritaient selon les skaldes la pauvreté et la maladie. Avec les runes, les mots manifestent l'intention et la concrétisent.

Les jeux présentés étaient plutôt variés dans ce qu'ils mettaient en valeur à propos des runes. Tout d'abord, La Magie des Runes a beaucoup plu car il dépeint de façon très claire les notions et symboles auxquels renvoient les runes. En effet, chaque rune est liée à un aspect de l'existence et dans ce très bel oracle, les illustrations les mettent en relief, ce qui facilite la compréhension et la mémorisation des associations entre les runes et leurs significations. Grâce à Madame Endora's Fortune Cards, nous avons observé de quelle manière cet alphabet est lié au plan sacré et à une conception circulaire du temps, exprimant ainsi un cycle sans fin. Enfin, le jeu publié chez Lo Scarabeo est resté une énigme, tant dans l'incohérence de ses illustrations par rapport aux runes qu'au niveau des runes supplémentaires qu'il inclut. En effet, les illustrations n'ont pas grand-chose à voir avec ce que symbolisent les runes, mais elles ne dépeignent pas non plus des scènes relatives à la vie ou à la mythologie des Germano-Scandinaves. Quant aux « runes » non répertoriées dans les différents alphabets runiques connus, rien ne permet de déterminer leur origine, ce qui affaiblit encore davantage le jeu, d'autant que le livret accompagnateur ne donne aucune explication quant aux différents choix des créateurs de cet oracle.

 

Le troisième langage magique dont il a été question lors de cette séance est celui des ogham, qui nous a entraînés en terres celtes. Bien qu'il n'y ait aucune certitude définitive à ce sujet, on pense que le nom de ce langage sacré aussi appelé « alphabet des arbres » serait dérivé de celui du dieu Ogma, qui n'est autre que le dieu de l'éloquence. On comprend alors le caractère sacré et magique que revêt ce langage dont les utilisations sont relatées non seulement dans les traditions et coutumes des Celtes, mais aussi dans les récits mythologiques où il est notamment employé ponctuellement par Cúchulainn dans l'épopée irlandaise Táin Bó Cúailnge.

Les plus anciennes inscriptions oghamiques connues remontent au IVème siècle où elles retranscrivaient l'irlandais primitif (et ce jusqu'au Vème siècle). Du VIème au IXème siècle, elles retranscrivent ensuite le vieil-irlandais. Les Celtes ne possédaient pas de culture écrite et bannissaient la conservation de la connaissance par voie écrite car cela la désacralisait, ce qui explique que les occurrences d'écritures oghamiques connues aujourd'hui soient tardives et coïncident avec la propagation dans les Îles Britanniques d'autres langues, orales et écrites celles-ci, comme le latin. D'après l'état actuel des connaissances à ce sujet, il est raisonnable de penser que l'écriture oghamique a bénéficié de cette influence, ce qui explique les textes gravés sur des pierres gigantesques.

On sait toutefois que les ogham avaient des applications magiques et qu'ils étaient utilisés en ce sens. Ce système d'écriture à encoches, aisé à graver dans le bois ou dans la pierre, était par nature lié au sacré et à la vision spirituelle qu'avaient les Celtes du Monde. À leurs yeux, le divin et le sacré étaient tout autour d'eux et s'incarnaient dans la nature qui constituait alors un sanctuaire qui les accueillait et avec lequel il fallait vivre en harmonie. Ainsi, les animaux et les végétaux occupaient une place très importante à la fois dans le quotidien et dans les mythes. Il n'est donc pas surprenant de constater que chacun des signes de l'alphabet oghamique portait le nom d'un arbre ou d'un végétal, auquel il était associé symboliquement. De cette façon, on attribuait aux lettres les caractéristiques symboliques propres aux arbres auxquels elles faisaient référence, ce qui rentrait bien sûr en compte dans les rituels magiques.

C'est pourquoi les jeux divinatoires dont on dispose aujourd'hui et qui mettent en avant le langage oghamique prennent la forme soit de baguettes sur lesquelles sont gravées les lettres, soit de cartes dépeignant les arbres dont les ogham tirent leurs noms. Dans ce cas, l'avantage d'un jeu de cartes est de faciliter l'association entre le signe et l'arbre dans l'esprit de l'interprète, ce que font admirablement les deux jeux présentés lors de ce thé découverte. Si l'un illustre pour chaque lettre une scène qui inclut les principaux symboles qui lui sont associés (arbre, animal, etc.), l'autre fait preuve d'une grande subtilité en donnant la part belle aux arbres et en faisant ressortir la manière dont les Celtes pouvaient les considérer en leur prêtant des traits anthropomorphiques, ce qui les rend plus vivants que jamais.

 

Sept. 2017, Runes et langages magiques (jeux)

 

Les jeux présentés lors de cette séance étaient variés tant dans les traditions qu'ils mettaient en valeur que dans leurs identités artistiques. Voilà qui a permis de faire ressortir plusieurs des principaux aspects propres à chacun des langages magiques abordés et de couvrir le panorama le plus large possible les concernant. Ces différents tarots et oracles ont beaucoup plu, chacun pour des raisons diverses, tantôt liées à leur structure et à leur symbolique, tantôt en raison du travail méticuleux réalisé par les artistes. Quant aux réserves plus ou moins appuyées émises par rapport à certains d'entre eux, elles n'ont fait qu'enrichir les discussions en permettant de réfléchir sur les supports que l'on utilise et sur la pertinence des références à certaines des traditions qui y figurent.

 

Sept. 2017, Runes et langages magiques (livres 1)

 

Durant ce thé découverte, j'ai régulièrement fait référence à des ouvrages qui aident à approfondir les sujets que nous avons abordée. N'ayant pas pu les faire figurer sur le document qui est distribué aux participants par manque de place, ils sont présentés sur les photographies ci-dessus et ci-dessous, et vous en trouverez les références bibliographiques à la fin de cet article. Sur la première photographie se trouvent les ouvrages concernant la Kabbale et le tarot d'Aleister Crowley. N'hésitez pas à les consulter et à vous les procurer : tous sont abordables en cela qu'ils présentent les différents concepts simplement, sans pour autant être simplistes.

La seconde photographie propose quant à elle quelques bonnes sources sur les mythologies germano-scandinaves et celtiques. Que vous en soyez déjà amateurs ou que vous les découvriez, je ne peux que vous recommander ces lectures qui vous aideront à mieux comprendre la vision du Monde qu'avaient ces populations !

 

Spet. 2017, Runes et langages magiques (livres 2)

 

Comme on peut le voir à travers ce long article, cette séance fut très riche en découvertes. Grâce à l'exploration des différents aspects liés aux langages magiques abordés, elle a permis aux participantes de se familiariser avec des traditions souvent méconnues et d'en apprendre davantage sur les thèmes examinés. Les solides bases acquises au cours de ce thé découverte les aideront sans nul doute à poursuivre leurs explorations en portant un regard critique sur les jeux qu'elles rencontreront.

Encore une fois, ce fut un bel après-midi, et j'ai eu beaucoup de plaisir à préparer cette rencontre et à l'animer. J'espère que les participantes en ont eu tout autant à y assister ! Je les remercie chaleureusement pour leur présence et pour leurs contributions qui n'ont fait qu'enrichir encore davantage cette séance !

 

À très bientôt autour d'un thé,
Morrigann Moonshadow

 

 

SUR LES PHOTOS :
Photo 1 (jeux) :

Tarot Oswald Wirth (Oswald Wirth). Neuhausen am Rheinfall, CH : AGM-AGMüller, 1976 [Le Livre de Thot(h), 1889].

The Smith-Waite Centennial Tarot Deck (Arthur Edward Waite, Pamela Colman Smith). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc., 2009.

Thoth Tarot Deck (Aleister Crowley, Lady Frieda Harris). Stamford, CT: U.S. Games Systems, Inc. 1978 [1943].

Oracle de la Triade (Dominike Duplaa). Montpellier : Gange Éditions, 1998.

La Magie des Runes (Voenix). Neuhausen am Rheinfall, CH : AGM-AGMüller, 1996.

Jeu de runes (bois).

Rune Oracle. Torino : Lo Scarabeo, 2004.

Madame Endora's Fortune Cards (Christine Filipak & Joseph Vargo). Cleveland, OH: Monolith Graphics, 2003.

The Green Man Tree Oracle: Ancient wisdom from the spirit of nature (John Matthews, Will Worthington). London: Connexions Book Publishing, 2008 [2003].

Ogham: the Celtic Oracle (Andy Baggott, Peter Pracownik). Neuhausen am Rheinfall, CH : AGMüller Urania, 2004.

 

Photo 2 (livres) :
La kabbale (Gershom Scholem). Paris : Éditions Gallimard [Folio Essais], 1998 [Les Éditions du Cerf ; Keter Publishing House Ltd, 1974].

L'Arbre de Vie selon la Cabale (Z'ev ben Shimon Halevi). Gordes : Les Éditions du Relié, 2009 [Warren Kenton, 1972 ; Éditions Albin Michel, 1985].

La kabbale : Les grands mystères des textes révélés (Samuel Gabirol). Paris : De Vecchi, 2007 [1988].

La Kabbale vivante (Daniel Beresniak). Paris : Éditions Véga, 2009 [Guy Trédaniel Éditeur, 1988].

La Kabbale (Daniel Souffir). Paris : Éditions Grancher [coll. ABC], 2008.

The Chicken Qabalah of Rabbi Lamed Ben Clifford (Lon Milo Duquette). York Beach, ME: Weiser Books, 2001.

The Book of Thoth (Aleister Crowley). San Francisco, CA: Red Wheel/Weiser, 2010 [New York, NY: Ordo Templi Orientis, 1944].

The Thoth Companion: The Key to the True Symbolic Meaning of the Thoth Tarot (Michael Osiris Snuffin). Woodbury, MN: Llewellyn Worldwide, 2009.

Understanding Aleister Crowley's Thoth Tarot: an authoritative examination of the world's most fascinating and magical tarot cards (Lon Milo Duquette). San Francisco, CA - Newburyport, MA: Weiser Books, 2003 [Red Wheel/Weiser].

 

Photo 3 (livres, suite) :
L'Edda Poétique (trad., éd. & ann. Régis Boyer). Paris : Fayard [coll. L'espace intérieur], 1992.

L'Edda : Récits de mythologie nordique par Snorri Sturluson (Snorri Sturluson, trad., éd. & ann. François-Xavier Dillmann). Paris : Éditions Gallimard [coll. L'aube des peuples], 1991.

Les Druides (Christian-J. Guyonvarc'h, Françoise Leroux). Rennes : Éditions Ouest-France, 1986.

Les Celtes : histoire et dictionnaire (Venceslas Kruta). Paris : Robert Laffont [coll. Bouquins], 2000.

L'Alphabet des arbres (Myriam Philibert). Monaco : Éditions du Rocher, 2006.

Les arcanes logo medium web profil reseaux sociaux

Que faire cet été chez Les Arcanes de Morrigann?

L'été est là ! Et si vous en profitiez pour consacrer du temps à vos passions et à vos loisirs ? Pour accompagner votre été, Les Arcanes de Morrigann vous proposent des activités qui vous aideront de découvrir la cartomancie et ses richesses, mais aussi de la pratiquer de façon originale à travers des ateliers ludiques. Les consultations et les cours continuent eux aussi, avec quelques particularités selon les périodes.

 

 

Les activités
Thés découverte
Trois thés découverte sont prévus cet été. Si vous souhaitez être des nôtres lors de l'une ou de plusieurs de ces séances, n'hésitez pas à vous inscrire dès maintenant !

Le samedi 1er juillet, nous nous retrouverons pour explorer le Rider-Waite Smith Tarot en tant que tradition divinatoire. Durant cette séance, nous ferons le point sur ce qu'est le Rider-Waite Smith Tarot et sur quelques-unes de ses nombreuses réécritures les plus remarquables. Attention, les inscriptions à ce thé découverte intitulé « Autour du Rider-Waite Smith Tarot » se terminent le mercredi 28 juin à 23h !

Le samedi 26 août, je vous propose de nous concentrer sur les jeux Lenormand et en particulier sur le Petit Lenormand, dont nous observerons l'évolution de ses origines à nos jours. Les inscriptions à cette séance intitulée « Le Petit Lenormand et ses variantes » sont ouvertes jusqu'au mercredi 23 août à 23h.

Le samedi 16 septembre (nous serons toujours en été !), nous nous intéresserons à la place que tiennent les runes et les langages magiques dans les jeux de cartes divinatoires. Nous reviendrons notamment sur ce que sont les runes (origines, utilisations) et les autres langages magiques dont il sera question puis nous observerons de quelles manières ils sont repris dans les jeux divinatoires. Ce thé découverte intitulé « Runes et langages magiques en cartomancie » est ouvert aux inscriptions jusqu'au mercredi 13 septembre à 23h. Attention, il ne reste plus qu'une place !

 

Rejoignez les Détectives aux Arcanes !
Envie de participer à des ateliers originaux pour y pratiquer la cartomancie de façon ludique ? Rejoignez les Détectives aux Arcanes ! Vous pourrez mener l'enquête avec vos supports divinatoires sur des mystères historiques et littéraires qui de manqueront pas de vous surprendre !

Cet été, les Détectives se réuniront le samedi 05 août à 16h et enquêteront avec le Rider-Waite Smith Tarot. Le salon d'entraînement sera accessible du vendredi 07 juillet au vendredi 04 août au soir, vous permettant ainsi de réviser les bases de l'utilisation de votre support. Quant aux inscriptions, elles se terminent le mercredi 28 juin au soir, alors si vous souhaitez être des nôtres pour cette troisième réunion, contactez-moi sans tarder !

Pour avoir un aperçu des séances précédentes, je vous invite à lire les articles revenant sur les réunions de février et de mai. Vous y découvrirez les thèmes de nos précédentes enquêtes, ce qui vous donnera une idée de ce qui vous attend si vous vous joignez à nous !

 

 

Consulter et apprendre
Cet été, les consultations et les cours continuent. Si vous êtes à Paris, n'hésitez pas à prendre rendez-vous dès que vous connaissez vos disponibilités !

Au niveau des consultations, vous pouvez bien sûr opter pour les « classiques », mais aussi, si vous recherchez quelque chose d'original, pour les Consultations des Sabbats, qui permettront d'explorer ce que vous apportent les sabbats de l'été. Les consultations de Litha sont disponibles jusqu'au 05 juillet inclus, tandis que celles de Lammas/Lughnasadh se dérouleront du 18 juillet au 15 août. Toutes les consultations sont disponibles en face à face à Paris (sur rendez-vous) ou à distance.

Au niveau des cours, là encore, deux options s'offrent à vous. Si vous habitez Paris ou la région parisienne, je vous retrouve en cours particuliers (à Paris, sur rendez-vous), ce qui vous permet de bénéficier d'un accompagnement sur mesure dans votre apprentissage. Si vous n'êtes ni à Paris ni en région parisienne, les formations à distance vous offrent la possibilité d'apprendre tout en étant encadré grâce à un système privilégiant l'échange.

Bien sûr, si vous êtes de passage à Paris cet été et souhaitez mettre en place une consultation ou des cours particuliers, c'est tout à fait possible et c'est avec grand plaisir que je vous rencontrerai ou vous retrouverai. N'hésitez pas à me contacter dès maintenant pour fixer vos rendez-vous aux créneaux qui vous conviennent !

 

 

Pause estivale
En août, les cours et les consultations s'interrompront du 10 au 22 inclus. Les derniers cours et consultations auront lieu le 09 août et l'ensemble des activités reprendra le 23. Durant cette période, je ne serai pas joignable par téléphone. Vous pouvez bien sûr me laisser des messages sur le répondeur, mais je ne vous rappellerai qu'à mon retour (à partir du 23). En revanche, je resterai joignable par voie électronique, que ce soit pour répondre à vos questions sur les activités et services proposés, pour finaliser vos inscriptions aux formations à distance, aux thés découverte et aux réunions des Détectives aux Arcanes, ou pour fixer vos rendez-vous. Il sera également possible de construire vos consultations à distance, mais les tirages seront effectués à mon retour.

Vacances obligent, il se peut que le délai de mes réponses soit un peu moins rapide que d'habitude. Rassurez-vous toutefois, je ferai mon possible pour vous répondre sous 48h maximum !

 

 

Voilà : vous savez tout sur le programme de l'été chez Les Arcanes de Morrigann ! Pour prendre rendez-vous ou pour toute question concernant les services et activités proposés, n'hésitez pas à me contacter, je vous répondrai avec grand plaisir !

En attendant d'avoir le plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer au cours de ces prochains mois, je vous souhaite un bel été !

À bientôt,
Morrigann